Rouge Mécanique

Contre la morale et l’idéologie anti-technologique

Faire un site qui serve de point de repère et de point de ralliement, parce que depuis quelques temps la critique s’est faite paresseuse ou dispersée en ce qui concerne l’idéologie et la morale anti-technologique. On trouvera ici différents textes ou documents qui attaquent ces positions. Le site sera nourri par ce qui sera trouvé ou ce qui sort sur la question, vous pouvez proposer quelque chose pour qu’il figure ici, que ce soit un texte écrit pour cela ou qu’il existe déjà par ailleurs.

Nous assistons aujourd’hui à une énième tentative de cheval de Troie, l’appel des 451, le livre face au piège de la marchandisation – nous y reviendrons – c’est à dire une proposition qui parle et cible un objet pour, en fait, en développer un autre, plus central, dont il est question en sous-bassement, comme une évidence parfois exhibée, parfois fardée de secret.
Il ne s’agit pas de débusquer ou d’inventer un quelconque complot, loin s’en faut, que tous les adeptes de lectures paranoïaques se rendorment. De plus ces procédés sont tout de même assez visibles et grossiers pour que cela soit évident si on y prête un regard attentif ou simplement un regard qui ne se laisse pas porter par la peur du grand méchant monde. C’est une magouille classique, trotskyste souvent : on pétitionne contre les langues régionales pour recruter pour le Parti Ouvrier Indépendant, on monte les Comités d’Action Lycéens ou les Comités Vietnam pour recruter pour l’organisation. Ici, on parle du livre, ou d’autres choses, pour refourguer, comme un cadeau Bonux qui serait plus gros que la lessive, comme une fève sur laquelle on ne pourrait que tomber et qui aurait prit la place de toute la frangipane, une morale avec son système de pensée, ses lectures ridicules, ses arrières mondes.

Cette fois, alors que des désaccords se sont manifestés contre ces propositions au sein du milieu du livre, l’autre lieu où cette propagande est diffusé sur tous les canaux possible, l’aire contestataire, se doit aussi de réagir. Refuser le fait qu’elle infuse doucereusement l’idéologie molle et banale. Esquisser un front du refus devant cette morale et devant ses accents réactionnaires et conservateurs, en tout cas ses lectures furieusement anti-subversives.

Ici se propose d’être un lieu, virtuel en plus, ou quelque chose consiste, ou un éventail de textes se déploie pour qui voudra s’en saisir et s’en armer, pour porter, dans un premier temps les 4 000 coups à ces remparts friables, la vieille morale rhabillée d’oripeaux récents. On arrivera bien un jour à mettre à bas le capitalisme, toutes les idéologie sur lesquelles il repose et qu’il génère, fussent-elles minoritaires, sont insupportables.

Les Mécanos de la Grève Générale

Contact.

Ce site est dédié à Jacques Mucchielli, un camarade et un ami, mort brutalement il y a un peu plus d’un an, fin 2011. Il aimait écrire et l’idéologie anti-tech le mettait, parmi d’autres choses, en rogne. Il a participé directement à l’écriture des textes qui composent le dossier Misère de l’antitechnologie. Sa joie de vivre nous manque, son absence nous pèse.

1 thought on “Rouge Mécanique

  1. « …, parce que depuis quelques temps la critique s’est faite paresseuse ou dispersée en ce qui concerne l’idéologie et la morale anti-technologique.  » Rouge Mécanique
    Je partage les critiques et les analyses contenues dans vos textes, cependant j’y mettrai un grAin De sel : la critique s’est faite paresseuse, non seulement en ce qui concerne l’antitechno., mais en général la visibilité du point de vue des fractions révolutionnaires du prolétariat est très faible, pratiquement inexistante socialement, et socialement inexistante pratiquement. En effet, depuis la restructuration capitaliste des années 80, le prolétariat est devenu » absent » comme acteur critique et pratique de la société capitaliste, surtout dans les zones centrales de l’accumulation capitaliste, c’est cet effacement qui a permis et permet encore le développement et la diffusion des idéologies telles que l’antitechno. En quelque sorte, l’interprétation de cet « effacement » s’explique par le fait massif d’un recul des luttes, d’une position défensive et, in fine, par la demande de la part d’une immense majorité du prolétariat d’un retour à la situation antérieure : du CPE aux Mouvements contre le relèvement de l’âge de départ à la retraite.
    Le sommeil de la raison produit des monstres, celui du prolétariat des « alternatives » et des idéologies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *